Restauration et sécurisation

Le complexe des ruines de la forteresse de l’Est est caractérisé par une tour hexagonal et une tour résidentielle. Une enceinte presque fermée entoure ses deux cours et un enclos. De la forteresse de l'Ouest ne sont par contre conservés que le tour circulaire ainsi que des vestiges de la porterie et de la muraille.
Pour enrayer la détérioration du château en ruines, des citoyens d’Eisenach sont intervenus au début du dix-neuvième siècle contre l'utilisation ultérieure du château comme carrière.
En résultat de ce premier comité de défense, le grand-duc Charles Frédéric de Saxe-Weimar-Eisenach interdit en 1841 de continuer de démolir les murailles du château. À la fin du dix-neuvième et au début du vingtième siècle furent effectuées les premières mesures de sécurisation sur les deux tours et sur la tour d’habitation (la Kemenate).
Entre les deux guerres mondiales suivirent des mesures de sécurisation pour la porterie de la forteresse de l’Ouest et une consolidation des créneaux des deux forteresses. Dans les années 90 du vingtième siècle, des mesures de sécurisation d’envergure furent entreprises, en particulier au tour de la forteresse de l’Ouest et à la tour d’habitation (la Kemenate) de la forteresse de l’Est. Depuis lors, des mesures de sécurisation sont poursuivies régulièrement sur l’ensemble des fortifications.

Restauration

 

 

 

 

asset.f.logo.lg
Sonderausstellung Georg von Reckrodt